Approuvé par la LOEC
novembre 30, 2015

Témoignage: Je suis Maëlig

Ok, Maëlig est bien un prénom existant. Il est même dans le top 50 des prénoms pour les départements bretons, ainsi que pour la Loire-Atlantique et les Yvelines. Mais ce prénom celte serait masculin (en fait il est mixte), alors que notre témoin est une demoiselle… Qui n’est même pas bretonne. Maëlig nous raconte l’histoire de son prénom.
Tes parents, t’ont-ils expliqué pourquoi ils ont choisi ce prénom ?
Je suis née au moment de la période de la chanson Aïcha. Au début, mon père voulait m’appeler Aïcha. Ensuite, mes parents voulaient que je sois la seule à me retourner dans la cour de récréation quand on m’appelle. Ma mère a trouvé Maëlig, elle trouvait ça mignon et elle a convaincu mon père. Bon, j’avoue que, finalement je m’en suis peut-être bien sortie. Parce qu’il vaut peut-être mieux Maëlig qu’Aïcha, sachant que je n’ai aucune origine étrangère. Bah oui faut pas oublier que dès qu’on donne notre prénom, on nous demande d’où on vient en général. Surtout avec Maëlig, les gens me demande toujours d’où ça vient.

Finalement, c'est peut-être mieux Maëlig.

Finalement, c’est peut-être mieux Maëlig

Lire la suite

Approuvé par la LOEC
novembre 25, 2015

Témoignage: Elle aurait pu être la Ligue, avant la Ligue

Appelons-la Athena-Cherokee, puisqu’elle préfère rester anonyme. Premier point commun avec la Ligue. Il y en a d’autres. Athena-Cherokee est journaliste. Elle a accès quotidiennement à une multitude de journaux. Elle est fan des pages Carnet et note chaque jour ses plus belles trouvailles. Ça ne vous rappelle rien ? Cette nana, c’est presque moi. Sauf qu’elle n’a jamais pris de screen de ces perles qu’elle relève et qu’elle n’a jamais pris le partie de les exposer sur les internet.
Ces perles relevées auraient pu rester au fond d’un tiroir et se cantonner à faire rire les collègues de bureaux. C’eut été dommage, non ? Il n’en sera rien puisqu’elle a décidé de nous en faire don ! Mais avant de découvrir ses perles, Athena-Cherokee (c’est pas son vrai prénom, hein, je le répète) répond à quelques-uns de nos questions.

Lire la suite

Approuvé par la LOEC
novembre 9, 2015

On a retrouvé les parents de Baptiste Macfly Marti

Notre appel à témoins a été entendu ! La maman de Baptiste Macfly Marti nous a répondu. Elle raconte comment cette idée de génie s’est imposée à son couple juste avant la naissance du petit Baptiste.

baptiste mc fly mari

Lire la suite

Approuvé par la LOEC
novembre 9, 2015

Témoignage: Je suis (aussi) Primaël

Un peu en galère de témoins, la Ligue a donc lancé un appel sur Facebook en republiant d’anciens témoignages (pour montrer que c’est sérieux et tout). “Eh Prim, t’as vu, il y en a un autre !”, a commenté un Officionado. Ce Prim qui n’est pas notre Primaël Poison, le voici. Je ne sais pas ce qu’il se dit sur les caractéristiques des personnes portant ce prénom (comme si tous les Primaël étaient pareils…), mais nos deux zigues ont en commun de ne pas être les derniers pour envoyer du LOL. Ennnnntre ici Primaël avec ton terrible cortèèège !!

En préambule, Primaël nous a envoyé ceci, spontanément.

Déjà,  pour commencer, je ne dirai vraiment pas que mon prénom est dur à porter. Différent oui, mais clairement pas difficile. Il faut prendre en compte que je me présente toujours en tant que Prim. Et rarement en tant que Primaël. Non pas que je cache mon vrai prénom, ou par honte. C’est surtout beaucoup plus simple et rapide à prononcer. Etant feignant, cela est plus simple. Et c’est, en général, suffisant.
Beaucoup de personnes à qui je me présente me demandent quand même d’où vient ce prénom. C’est à ce moment-là que j’explique que cela vient de Primaël, qui est un prénom breton. Mais (et j’insiste souvent sur ce point) que je ne suis pas breton.

“Je ne dirai vraiment pas que mon prénom est dur à porter.

Différent oui, mais clairement pas difficile.”

Lire la suite

Approuvé par la LOEC
novembre 2, 2015

Témoignage: Je suis Juvenal

Pour l’heure, notre rubrique témoignage n’avait donné la parole qu’aux enfants des années 80-90. Notre témoin du jour a 64 ans. Son prénom existe. Personnellement, je ne l’avais jamais entendu avant. Je n’avais même entendu parler des Satires de Juvénal (merci Google!). Dans la famille de notre témoin, le prénom se transmet. Jusqu’à quand ? Notre Juvénal espère le transmettre à l’un de ses petits-fils. Mais c’est pas gagné.

Savez-vous pourquoi vous portez ce prénom ?

Mon prénom est Juvénal et mon nom Huynen et j’ai 64 ans. Juvénal est un poète satirique latin (55-140). Mon prénom viendrait du 18e siècle (exactement en 1793) lors de l’invasion espagnole en France à laquelle a participé l’armée papale et un certain zouave du pape aurait fait un bébé à une jeune fille à cette époque (La Ligue présume que cette jeune fille est une aïeule de notre Juvénal nationale). Et, depuis, nous nous prénommons Juvénal de père en fils, mais bien sûr de différents noms de familles vu les mariages depuis cette époque. Le plus âgé des Juvénal que j’ai connu était mon arrière grand-père, né en 1860 environ. J’ai trois enfants, dont un qui s’appelle Juvénal, bien entendu. Mais aucun de mes petits enfants ne s’appellent Juvénal pour l’instant. Ce serait dommage que ça s’arrête là !

Lire la suite

Approuvé par la LOEC
octobre 26, 2015

Témoignage: Je suis Laury-Anne

Notre témoin de la semaine vit de l’autre côté de la Manche, mais est bel et bien made in France contrairement à ce que sa localisation et son prénom peuvent nous faire croire. Laury-Anne a donc un prénom composé et même un Y. Après avoir passé une bonne partie de sa vie à appeler son prénom, elle a passé une bonne partie de la semaine dernière à répondre à nos questions. Entretien.

Pourquoi tes parents ont choisi ce prénom ?

Je ne suis pas sure pour être honnête. Ils n’ont pas voulu savoir si j’étais un garçon ou une fille avec la naissance, mais ils s’étaient mis d’accord sur un prénom bien avant que j’arrive. Ma famille maternelle a une tradition pour les prénoms composés, donc je suppose que c’était un passage obligé pour moi. De ce que ma mère m’a raconté ils avaient envie d’un prénom original (mais a l’époque ça se faisait pas trop de coller des “y” et des trémas dans tous les sens) mais c’est a peu près tout ce que je sais.

Lire la suite

Approuvé par la LOEC
octobre 19, 2015

Témoignage: Je suis Kalyne

On ne va pas se mentir. Quand Kalyne nous a contacté: j’ai cru à un fake. Un ‘k’, un ‘y’, un prénom qui est en fait un adjectif customisé. C’était trop beau pour être vrai ! Et pourtant si, c’est vrai, Kalyne existe bien ! Elle ne manque pas d’humour et s’est livrée au jeu des questions-réponses. Comme vous pouvez le voir, l’amie Kalyne (je sors !) est bavarde, intéressante et en recherche d’emploi. Avis aux recruteurs !  

Sais-tu pourquoi tes parents ont choisi ce prénom et cette orthographe ?

Je n’ai jamais vraiment été sure de l’origine de mon prénom. D’après ce que j’ai compris, mes parents ont écrit plusieurs prénoms sur un tableau et Carline est apparue. Mon père n’ayant pas vu le R a dit “Caline, c’est mignon”. Mais pour éviter le rapprochement avec l’adjectif, ils ont juste changé les lettres et ça a donné Kalyne.

Lire la suite

Approuvé par la LOEC
octobre 12, 2015

Témoignage: Je suis Marie-Neige

Aboubacar-Jacky et Athéna-Cherokee étant trop jeunes, notre premier témoignage “prénom composé” nous offre Marie-Neige. La comparaison s’arrête là. Derrière ce Marie-Neige qui surprend de prime abord se cache une vraie histoire, et une vraie personnalité: notre Marie-Neige de la Ligue des officiers d’état civil (Priez pour nous !).

La Basilique de Sainte Marie Majeure, située sur le sommet du col Esquilin, est une des quatre Basiliques patriarcales de Rome et est la seule qui ait conservée les structures paléochrétiennes.

La Basilique de Sainte Marie Majeure, située sur le sommet du col Esquilin, est une des quatre Basiliques patriarcales de Rome et est la seule qui ait conservée les structures paléochrétiennes.

Tes parents t’ont-ils expliqué pourquoi ils ont choisi ce prénom ?

Lire la suite

Approuvé par la LOEC
octobre 5, 2015

Témoignage: Je suis Primaël… Poison

Après avoir vu le témoignage de Madisone la semaine dernière, l’un de nos fidèles officionados, Primaël s’est dit “séduit” par cette nouvelle rubrique. D’autant plus que le bougre a le syndrome de la double peine puisque son nom est Poison. Et même triple peine puisqu’il a vécu en Picardie. Primaël se raconte, sans se la raconter. Ici et maintenant. 

Photo de Primaël Poison prise le jour où il a découvert la Ligue des officiers d'état civil: "J'ai d'abord ressenti comme un haut de cœur. Puis, j'ai perdu l'équilibre. Je suis resté des heures allongés dans l'herbe."

Photo de Primaël Poison prise le jour où il a découvert la Ligue des officiers d’état civil: “J’ai d’abord ressenti comme un haut de cœur. Puis, j’ai perdu l’équilibre. Je suis resté des heures allongés dans l’herbe.”

Tes parents t’ont-ils expliqué pourquoi ils ont choisi ce prénom ?

C’est ma mère qui a choisi, mon père voulait m’appeler Vitus. Primaël (ou Primel) était un Saint du VIème siècle qui avait comme disciple Corentin, comme une collègue et amie de ma mère voulait appeler son fils Corentin ma mère a trouvé sympa de m’appeler Primaël. Elle a toujours été branchée histoire et religion.

Statue moche de Saint-Primaël.

Statue moche de Saint-Primaël.

 

 

“Souvent aussi tu peux lire l’incompréhension dans le regard de l’autre.”

 

Lire la suite

Approuvé par la LOEC
septembre 28, 2015

Témoignage: Je suis Madisone

Elle a hésité avant de témoigner Madisone (Oui, avec un “e”). Finalement, elle a accepté. C’est tout à son honneur puisqu’elle inaugure une nouvelle rubrique de ce site. Celle des témoignages. Comment vivre avec le fait d’avoir un prénom unique ? Notre Officionada se livre sans concession.

madison1

Sais-tu pourquoi tu portes ce prénom ?

Comme beaucoup de jeunes adultes de ma génération, j’ai le bonheur (?) de porter un prénom américain pioché directement dans le générique de fin d’une série des années 80-90 : Madisone. Avec un E s’il vous plaît, pour la touche féminine. Ce qui n’était peut-être pas une mauvaise idée à la base, quand on sait que Madison était initialement un prénom masculin et qu’il signifie “fils de Maud”. Même si l’idéal aurait été de choisir un autre prénom…

“J’ai le bonheur (?) de porter un prénom américain pioché directement dans le générique de fin d’une série des années 80-90.”

Lire la suite