TémoignagesTop

[Témoignage] Mon prénom signifie “con” ou “chatte” là où j’habite

Le prénom de cette française expatriée en Ecosse est le 413e le plus donné en France.
Mais il est très très difficile à porter de Lockerbie aux Iles Shetland

J’ai toujours porté ce prénom et je n’aurais jamais pensé qu’il puisse être source de lazzi.  C’est le prénom choisi par mes parents, ils ont eu un coup de cœur. Je suis née dans les années 80 où ce prénom était assez à la mode, il y en avait une autre dans ma classe au lycée et j’en ai croisé plus d’une à la fac.

Je vis en Ecosse depuis 13 ans. Et ma vie prénominale a complètement été bouleversée. J’ai fait fac d’anglais mais je n’avais pas de plan de carrière donc après ma licence j’ai pris un poste d’assistante en langue dans deux collèges près de Glasgow. Et je suis restée! Maintenant je bosse pour une asso et je suis mariée à un Écossais avec qui j’ai 2 enfants (aux prénoms pas du tout mamounesques, promis).

Je m’appelle Fanny. En Ecosse, “Fanny” désigne le sexe féminin. C’est aussi employé comme une insulte pour dire idiot/connard (par ex : what a fanny, you’re a fucking fanny, etc.).
Et c’est aussi un verbe qui veut dire “glander” ou bien “faire chier” (par ex : stop fannying about).

La première signification, je l’ai apprise quand j’étais étudiante mais je pensais que c’était peu employé.
En fait, quand je suis arrivée, une de mes collègues de collège m’a tout de suite prise à part et, très gênée, m’a demandé de changer de nom pour que mes élèves ne se moquent pas de moi… Du coup au boulot je me suis fait appeler Stéphanie. Mais, depuis, j’assume (et je n’ai plus jamais retravaillé avec des enfants ou des ados).

Souvent les gens font semblant de ne pas comprendre comment je m’appelle, et je pense que c’est parce qu’ils ont peur de me vexer. Du coup j’ai vu mon nom épelé de plein de manières différentes: Franny, Sanny, Sammy, Famia, etc. Quand je l’épelle, je vois souvent les gens se forcer à ne pas réagir.

“Une de mes collègues de collège m’a demandé de changer de nom pour que mes élèves ne se moquent pas de moi”

Quand j’étais assistante (dans un collège vachement catho, ici les écoles publiques peuvent choisir de l’être), un de mes collègues m’a dit que Fanny était un prénom souvent donné au XVIIIe/XIXe siècle… jusqu’à ce qu’un roman bien cochon, intitulé Fanny Hill, soit publié. J’ai répondu avec enthousiasme : “Ah oui, je l’ai lu!” Gros silence gêné…

Fanny lisant Fanny Hill. Oui, c’est elle pour de vrai.

Mon mari s’est bien fait chambrer par ses copains quand il a annoncé le nom de sa nouvelle copine…

Une fois, je rigolais de prénoms douteux avec une collègue avant de me rendre compte que j’avais pas franchement de quoi me moquer …

Mes amis s’excusent chaque fois que le mot leur échappe.

A une époque, la pub pour l’Irn Bru (le soda local, bien plus populaire que le coca), c’était un père qui avait besoin d’un remontant parce que sa femme voulait appeler leur fille Fanny.
Ils avaient même lancé des canettes avec Fanny écrit dessus. Là je me suis sentie cool !

En ce moment, je travaille avec des adultes en réinsertion. Evidemment, j’entends toutes les blagues possibles et imaginables. Beaucoup de ‘I love Fanny’… et un mec qui m’a dit qu’il comprenait pas comment je pouvais me trimbaler un nom pareil… Avant que lui fasse remarquer que lui s’appelait Willie (ça veut dire zizi).

En fait, c’est un peu comme s’appeler Con en France. Puisque Con désigne à la fois l’idiot et le sexe féminin. D’ailleurs j’ai eu un coloc qui s’appelait Con (diminutif de Constantine) et je lui ai dit qu’il devait éviter d’émigrer en France.

Fanny veut aussi dire “cul” en Amérique du nord. En Australie je suis pas sûre… Par contre ça se donne à Hong Kong. Donc il y a des petites parcelles anglo-saxonnes où c’est possible de s’appeler comme ça sans tirer la honte.

“En ce moment, je travaille avec des adultes en réinsertion. Evidemment, j’entends toutes les blagues possibles et imaginables.”

Il existe d’autres prénoms français importable en Ecosse. De par la prononciation. Alexis est un prénom de fille ici. Niveau signification je vois pas trop…
A contrario, il y a-t-il des prénoms locaux risibles chez nous : Morven est le plus importable, je pense.

En ce moment, c’est la mode des noms de familles donnés en prénoms. Ce qui classerait direct les parents dans la catégorie mamoune en France. Exemple : Carter, Harrison, Guthrie, Lelland, Flynn, Logan, Mason, Cooper…
Sinon une célébrité (Dani Harmer, une actrice) a appelé sa fille Avarie récemment. J’espère que la pauvre gosse ne va pas venir en France de sitôt. J’ai aussi lu sur des forums que certaines mamounes voulaient appeler leurs filles Etienne ou Blaise.

Voici la petite Avarie.

Ce prénom, je l’assume. Même si j’ai peur qu’on se moque de mes gosses par association quand ils iront à l’école. Si je devais en changer, je choisirais soit Frances (dont est dérivé Fanny) soit Jeanne, mon deuxième prénom. Quand j’explique d’où je viens, les gens comprennent. En général les Britanniques sont trop bien élevés (ou trop coincés) pour se moquer méchamment, du moins devant moi. J’accepte de me faire chambrer gentiment de temps en temps.

S’appeler Fanny en Ecosse engendre tout un lot de mésaventures. Mes mails finissent souvent dans le dossier “spam” de mes correspondants… Un peu gênant au taf.
Et on me demande tout le temps si mon prénom est un diminutif – comme si je choisirais celui-là si j’avais un autre choix !!

Son top 5 des prénoms de la Loec

  • Syltiana la Précieuse
  • Moineloulou
  • Galaxia-Piper
  • Gandhi-Apache
  • Adonis-José